les CHÔ-BOULETTES au meeting PS de la Bourse

Un  collectif de chômeurs bruxellois, dénommé « Chô-boulettes », s’est invité ce lundi 5 mai au meeting électoral du PS à l’auditorium de la Bourse, en présence d’Yvan Mayeur, Karine Lalieux et Laurette Onkelinx.

( Vidéo de l’action, réalisée par le collectif Kraznyi )
Le groupe, composé d’une cinquantaine personnes, n’appartenant à aucune formation politique, a multiplié les interventions intempestives lors de ce meeting : témoignages sur les conséquences économiquement et humainement catastrophiques entraînées par ces futures exclusions ; interpellations des responsables du PS présents sur ces réformes de régression sociale qu’ils ont votées ; interruptions du discours des orateurs au moyen de slogans ; déploiement d’une banderole sur laquelle on pouvait lire « Programme du PS : noyer les chômeurs, couler les travailleurs ».
Finalement, les intervenants se sont fait expulser, “avec brutalités mais sans trop de violence”, par certains militants socialiste frappés  d’hallucinations collectives et qui voyaient partout  des militants du PTB (ou bien du PP).

Manifestement, le PS a du mal à  se confronter aux conséquences sociales  de ses décisions politiques.

En bonus final, les Chô-boulettes ont eu la bonne fortune de tomber après leur action sur le premier ministre de notre  vaillant petit royaume (voir la fin de la vidéo mentionnée ci-dessus).
Aux yeux des Chô-boulettes, le PS tient un double discours sur les réformes du chômage orchestrées par le gouvernement Di Rupo. Outre la réduction à trois ans de l’allocation d’attente,devenue allocation d’insertion, entraînant donc l’exclusion de plus de 30.000 personnes du droit au chômage, le Parti socialiste a mis en place le principe d’une dégressivité des allocations de chômage et appuyé le renforcement du contrôle des chômeurs, suspectés a priori d’être des fraudeurs. En dépit de ces mesures de régression sociale, le PS a l’outrecuidance de se présenter comme le défenseur infatigable des travailleurs et de la sécurité sociale.
Les Chô-boulettes exigent la suppression de la limitation des allocations de chômage dans le temps, la fin des contrôles et des exclusions par l’ONEm, et la revalorisation de toutes les prestations sociales.
(s) Chô-boulettes
Des chômeurs en puissance
Contact : chomeursbxl@collectifs.net
http://www.stop632.be/

m4s0n501

Comments (1)

 

  1. […] Un collectif de chômeurs bruxellois, dénommé « Chô-boulettes », s’est invité ce lundi 5 mai au meeting électoral du PS à l’auditorium de la Bourse, en présence d’Yvan Mayeur, Karine Lalieux et Laurette Onkelinx.  […]

Leave a Reply